Choisir la meilleure stratégie de visa pour une fiancée ou un conjoint : K-1, K-3 ou CR1/IR1 Visa d’immigrant ?

Choisir la meilleure stratégie de visa pour une fiancée ou un conjoint : K-1, K-3 ou CR1/IR1 Visa d’immigrant ?

mai 15, 2019 Non Par Avocatlantique

Un citoyen américain qui envisage de déposer une demande de visa pour une fiancée ou un conjoint étranger qui se trouve à l’extérieur des États-Unis peut avoir le choix entre plusieurs stratégies. Les options les plus courantes sont le visa de fiancée K-1, le visa K-3 et le visa d’immigrant CR1/IR1. Le présent article analyse les facteurs à prendre en compte dans le choix de ces stratégies. (L’article ne traite pas des stratégies moins courantes pour les fiancées et les conjoints étrangers, comme la demande d’un visa de travail H-1B ou L-1).

Dans ce cas, il peut être possible de se marier aux États-Unis (s’il n’est pas encore marié), puis de déposer auprès de l’USCIS le formulaire I-130 et le formulaire I-485, Application to Adjust Status, auquel cas aucune demande de visa à un consulat à l’étranger n’est nécessaire. N’entrez pas aux États-Unis en faisant de fausses déclarations ou en cachant une intention préconçue d’immigrer, cela peut entraîner le refus du formulaire I-485. Pour savoir s’il est possible d’être admis aux États-Unis en tant que B-1 (visiteur pour affaires) ou B-2 (visiteur pour le plaisir) une fois que vous avez l’intention d’immigrer, demandez conseil à votre avocat. Les mêmes principes s’appliquent à l’admission dans le cadre du programme d’exemption de visa (ESTA). L’article traite également de la possibilité d’entrer dans le statut B-2 aux fins de se marier aux États-Unis ou de rencontrer la famille du conjoint citoyen américain, à condition que la visite soit temporaire.

Le recours à un professionnel est inévitable

Un avocat spécialisé en droit de l’immigration peut vous aider à choisir la bonne stratégie en matière de visas. L’immigration familiale est un processus long, parfois complexe et en constante évolution. Certaines personnes ne sont pas admissibles à immigrer, et d’autres ne peuvent immigrer qu’en se qualifiant pour une « dispense » spéciale de motifs d’inadmissibilité. Il est courant que les cas d’immigration soient retardés et que le couple soit tenu à l’écart si des procédures particulières ne sont pas suivies à chaque étape du processus, ou si des renseignements ou des documents incomplets sont soumis. Nous encourageons tous les couples à consulter au moins un avocat qualifié et expérimenté en droit de l’immigration pour savoir s’il y a des pièges cachés. L’amour et le mariage sont trop importants pour laisser le processus d’immigration au hasard et à des variables qui ne sont pas forcément comprises par tous. D’un autre côté, il peut être intéressant, mais pas suffisant, de multiplier les échanges sur internet, notamment sur des forums de discussion ou des pages sur les réseaux sociaux où des immigrés ayant suivi le même parcours que vous livrent leur retour d’expérience. Attention : les arnaques sont monnaie courante et il peut arriver que l’on vous demande d’engager des frais préalables pour vous aider dans votre processus. Seul un avocat ou un consultant en immigration reconnu est en mesure de vous aider moyennant finance.